Jean-François CHEMAIN, Auteur à SMART READING PRESS

Auteur : Jean-François CHEMAIN

brèves

Loi bioéthique : les mesures adoptées en première lecture

• Les couples de lesbiennes et les femmes célibataires pourront avoir recours à un don de sperme pour procréer. Ces PMA seront remboursées par la Sécurité sociale. La PMA post mortem est rejetée.
• La double filiation maternelle sera reconnue via la signature devant notaire d’une reconnaissance conjointe anticipée. Les deux femmes seront mères «à égalité».
• Les enfants nés d’un don de gamète pourront accéder à l’identité de leur donneur ou à des données non identifiantes sur ce dernier. Pour éviter une pénurie, le stock de gamètes «anonymes» continuera à être utilisé pendant plusieurs mois. Les donneurs pourront connaître le nombre d’enfants nés de leur don.
• La conservation de ses propres gamètes afin de procréer plus tard est autorisée.
• Les recherches sur les cellules souches embryonnaires seront soumises à une déclaration. La modification d’un embryon humain par adjonction de cellules provenant d’autres espèces est interdite. L’inverse est autorisé.
Source : Le Figaro

Science et sagesse

Monseigneur Aupetit
Quelques minutes après le vote en première lecture de la loi sur la bioéthique à l’Assemblée nationale, le 15 octobre, Mgr Michel Aupetit célébrait la messe annuelle des parlementaires. Dans son homélie, il a déclaré : «Toutes ces découvertes fantastiques risquent de nous rendre orgueilleux. L’orgueil nous rend prétentieux et la prétention nous rend dangereux. […] Nous pensons maîtriser la vie et par là même déterminer la filiation. Cette folie conduira encore aux mêmes errements et dangers que l’écologie dénonce aujourd’hui». Il a conclu : «Nous avons la science, puissions-nous avoir la sagesse !» Commentaire d’Agnès Thill, député de l’Oise (exclue de La République en Marche en raison de ses propos sur la PMA pour toutes) : «Le message de l’archevêque est clair : les futures générations nous demanderont ce que nous avons fait de l’homme».
Source : La Croix

Une première à l’Assemblée des évêques à Lourdes

Première dans l’histoire de l’Assemblée plénière de novembre à Lourdes : chaque évêque est invité à venir accompagné de deux baptisés de son diocèse –laïc, consacré, diacre ou prêtre – «avec qui il souhaite réfléchir à l’avenir de la mission dans son diocèse». Une innovation importante dans le fonctionnement de l’épiscopat français, qui confirme le désir de changement de son nouveau président, Mgr Éric de Moulins-Beaufort.
Source : La Croix

Nouvelles de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Six mois après l’incendie qui a ravagé la cathédrale, le Préfet d’Île-de-France a fait un point sur la situation : les travaux avancent pour assurer la stabilité de l'édifice, mais la reconstruction à proprement parler ne devrait pas commencer avant cinq ou six mois. À ce jour, 39 entreprises différentes interviennent sur le chantier. Le coût total des travaux de consolidation et de sécurisation est estimé à 85 M€.
Cependant, pour Mgr Chauvet, recteur de la cathédrale, celle-ci «n’est pas encore sauvée. […] Les opérations de sécurisation ont été considérablement ralenties depuis la reprise des travaux mi-août. [Pour la moindre mesure, ndlr], il faut demander l’autorisation à six autorités administratives : la mairie, la préfecture, le ministère de la Culture, le général Georgelin… Quand on les réunit, tout le monde est d’accord. Puis ça bloque.»
Sources : France bleu, La Croix

Ordination d’hommes mariés : «ni souhaitable, ni opportune»

Pour le président de la Commission doctrinale de l’épiscopat français, Mgr Laurent Camiade, «en soi, rien n’empêche l’ordination d’hommes mariés… Mais, en revanche, cette hypothèse ne me semble ni souhaitable ni opportune par rapport au bien de la communauté. […] Le concile Vatican II […] a promu des prêtres pasteurs et non des prêtres domestiques d’une famille ou d’un lieu. […] Une discipline […] n’a pas pour objectif de mettre des bâtons dans les roues pour rendre le sacerdoce inaccessible ! Elle dit quelque chose du mystère du prêtre. […] [Pour les Latins, ndlr], il faut quelque chose qui montre que le prêtre n’est pas dans ce monde pour remplir une fonction, mais pour accomplir la mission prophétique du Christ. En Occident, je crois qu’il n’y a rien de tel que le célibat pour faire comprendre le sens du sacerdoce.»
Source : Famille chrétienne

Le pape et la violence en Amazonie

Village d'Amazonie
Au Synode sur l’Amazonie, le pape François, dans une déclaration clôturant la première série de séances plénières, a résumé ses impressions sur les trois premiers jours du synode. Il s’est dit très préoccupé par les informations faisant état de violences contre nature des peuples autochtones. Il a également mis en garde contre l’idéalisations de ces peuples : leurs traditions et leur sagesse utilisées et liées à l’Évangile sont respectables, mais une idéalisation serait comme une nouvelle idéologie. Il a également mis en garde contre un risque de cléricalisation des laïcs dans l'Église d'Amazonie.
Source : agence kath.net

Beaucoup de jeunes transgenres veulent retrouver leur sexe d’origine

«Des centaines de jeunes transgenres souhaitent retrouver le sexe de leur naissance» a déclaré la responsable d’une association leur venant en aide : «Des jeunes de 19-20 ans regrettent d’avoir subi l’intervention chirurgicale qui les a fait changer de sexe, celle-ci ne les ayant pas soulagés de leurs dysphorie», explique-t-elle. Beaucoup remettent en cause le système dont la seule réponse est : «Voici vos hormones, voici votre opération, allez-y». Des organismes offrent des «services d’identité genrée» aux mineurs, parfois même pour des patients âgés seulement de 3 ou 4 ans. Le nombre des leurs patients connaît une croissance spectaculaire, mais on s’attend à ce que le nombre de cas de «détransition» augmente aussi.
Source : gènéthique

France : la reconnaissance faciale progresse

Les responsables politiques et les forces de l’ordre s’intéressent depuis plusieurs années aux technologies de reconnaissance faciale, mais le cadre légal français est encore très strict. Plus d’une dizaine de projets de recherche ont été menés ces dix dernières années, souvent sur fonds publics et en partenariat avec des services de police ou de gendarmerie, pour adapter la reconnaissance faciale aux besoins des forces de l’ordre.
Le secrétaire d’État au Numérique a annoncé le 14 octobre vouloir un comité chargé de susciter davantage d’expérimentations de cette technologie. Plusieurs propositions de loi et d’amendement ont été avancées pour relier vidéosurveillance et fichiers policiers, afin de repérer des personnes dans une foule. Mais, si certaines formes de technologie sont fiables, d’autres le sont moins : ainsi, au Royaume-Uni, le bilan de certaines expérimentations s’est révélé catastrophique…
Source : Le Monde

Inde : 60 millions d’avortements sélectifs en dix ans en Inde

Cimetière de petites filles
Au cours des dix dernières années, au moins 60 millions de filles ont fait l’objet d’avortements sélectifs, selon les chiffres publiés le 11 octobre par l’ONG Alliance Defending Freedom International, à l’occasion de la Journée internationale de la fille. «Dans notre pays, 50 000 filles sont avortées tous les mois pour une seule raison : ce sont des filles et non des garçons», déclare la directrice d’ADF Inde, qui poursuit : «Notre nation ne peut se permettre de perdre ces petites filles. […] L’avenir de l’Inde est lié aux vies des filles et des femmes du pays. Tous ceux qui sont convaincus que les filles méritent les mêmes droits que les garçons ne peuvent ignorer ce qui se passe aujourd’hui en Inde.»
Source : Église d’Asie

Les minorités religieuses en France

Baha’is, mennonites, syriaques orthodoxes, soka gakkai, tabligh, antoinistes, ibadites… autant de groupes religieux présents en France aujourd’hui. Dans cette somme quasi exhaustive (et très maniable grâce à son papier bible), près de 80 spécialistes présentent un inventaire inédit de ces groupes, y compris les plus marginaux sur le plan numérique, et décrivent leur évolution récente. Ils sont classés en 7 grandes «familles» : les religions asiatiques, les catholicismes, les christianismes orientaux, les islams, les judaïsmes, les protestantismes et les groupes «hors classement traditionnel».
Plus qu’une description, ce livre soulève des enjeux majeurs, concernant aussi bien la structuration et le financement de ces cultes que leur visibilité dans l’espace public et leur éventuelle activité prosélyte. L’articulation entre sentiment communautaire et intégration dans la société française en est un point-clé.
Les minorités religieuses en France, sous la direction d’Anne-Laure Zwilling, Bayard, 2019, 1 312 p., 39,90 €.

Courrier des lecteurs

entrée au courrier des lecteurs

Recevoir la Smart Reading Press

bouton d'inscription

Vidéos « Pourquoi faut-il un père ? »

Revues de presse archivées

Éditoriaux archivés

Faites un don

button(1)

Actualités AFCP

Toute l'actualité est ici


encart des sessions ASVC

Renseignements et préinscription sur asso-afcp.fr




Une des missions de l'AFCP :
l'accompagnement humain

Actualités IKW

Toutes les informations sont ici


Découvrez la formation proposée par l'institut IKW !

Vous pouvez trouver les dates de formation et consulter le nouveau dépliant sur le site de l'AFCP.


Témoignages d'étudiants de l'IKW