Livre de Johan Ickx

L’action menée par Pie XII pour sauver des Juifs durant la Deuxième Guerre mondiale est maintenant abondamment documentée. Elle vient de recevoir un nouvel apport avec le livre du responsable des Archives historiques de la Secrétairerie d’État du Saint-Siège, Johan Ickx. Celui-ci a dirigé depuis 2010 la préparation de près de deux millions de documents secrets sur le Vatican pendant cette période et pendant l’après-guerre, en vue de l’ouverture officielle de ces archives aux chercheurs, qui eut lieu le 2 mars 2020.

Avec son livre Le Bureau. Les Juifs de Pie XII, Johan Ickx nous livre les informations et les documents découverts au cours de ses recherches. Il présente la structure créée par Pie XII pour s’occuper des réfugiés et maintenir les liens avec les réseaux de résistance en Italie et en Europe : autour du pape travaillait une petite équipe organisant les secours et les fuites, transmettant les informations, servant de relais entre le Vatican et les réseaux européens, permettant ainsi le sauvetage de milliers de Juifs romains et de leurs frères européens. On y trouve Mgr Luigi Maglione, le Secrétaire d’État, mais aussi Giovanni Battista Montini, le futur Paul VI.

Johan Ickx fait un choix rédactionnel qui peut surprendre : au lieu de proposer une froide chronologie assortie d’analyses, son livre est organisé en une série d’histoires ou de chroniques, documentées et référencées par de nombreuses notes de bas de page renvoyant aux pièces d’archives, qui mettent en scène des personnes rencontrées dans les documents et leur situation dramatique, pour lesquelles le Saint-Siège intervient afin de tenter de les sauver. Il le présente lui-même ainsi : «En déambulant et en regardant à travers les Archives historiques de la Secrétairerie d’État, vous serez témoins de la façon dont le Pape a mis au point un réseau de routes destinées à la fuite, qui mettait clandestinement les gens hors de danger, et a supervisé un réseau de prêtres qui opéraient dans toute l’Europe dans un seul but, sauver des vies chaque fois que c’était possible.» Ce choix rend la lecture agréable et donne vie aux archives et aux documents. Le lecteur rencontre des personnes affrontées à des situations tragiques, et il entre dans la réalité de la guerre et des opérations délicates menées par le Bureau de Pie XII pour sauver le maximum de ces personnes.

Ce livre n’apporte aucune révélation nouvelle sur l’action et le rôle du pape Pie XII durant la guerre. Les travaux du père Pierre Blet et les premiers dépouillements d’archives ont montré que Pie XII a activement contribué non seulement à protéger les populations civiles, mais aussi à lutter contre Hitler, organisant des complots contre lui (entre autres, la célèbre opération Walkyrie). On comprend que Paul VI, qui fut l’un des plus proches collaborateurs de Pie XII durant le conflit, ait été le premier à faire ouvrir les Archives et à permettre à des historiens de consulter les documents.

Johan Ickx, Le Bureau, Les Juifs de Pie XII, VdH/Michel Lafon, 2020, 416 p.

Élisabeth Voinier

 

>> Revenir à l’accueil