Facebook Twitter Linkedin Whatsapp
Bouton de la Rubrique Grand Angle

Notre-Dame de Guadalupe accessible aux aveugles

En 1521, Mexico, capitale de la civilisation aztèque, était prise par les forces armées espagnoles de Fernando Cortez. Moins de vingt ans plus tard, neuf millions d’Aztèques qui avaient professé pendant des siècles une religion polythéiste prônant des sacrifices humains parmi les plus cruels – chaque année ils sacrifiaient1 au moins 20 000 hommes, femmes et enfants à leurs dieux –, étaient devenus chrétiens. Que s’était-il passé ?

La Vierge Marie

En 1531, une «Dame du Ciel» apparut à un pauvre Indien, Juan Diego, à Tepeyac, une colline au nord-ouest de Mexico. Elle se présenta comme la mère du vrai Dieu, lui donna des instructions pour que l’évêque fasse construire une église à cet endroit, et elle laissa une image d’elle-même imprimée miraculeusement sur son tilma, un vêtement de pauvre qualité fait à base de fibres de cactus. Le tilma aurait dû se détériorer au bout de vingt ans, mais il ne montre aujourd’hui aucun signe d’altération. L’image de la Vierge défie toutes les explications scientifiques sur son origine. Selon des études récentes, on voit même se refléter dans ses yeux ce qui se trouvait en face d’elle en 1531.

La Vierge de Guadalupe et son image sont un élément fédérateur puissant dans tout le Mexique, depuis le XVIe siècle. Sa dévotion réunit toutes les classes sociales et toutes les origines ethniques. Chaque année, au moins dix millions de personnes visitent la Basilique de Notre-Dame de Guadalupe à Mexico, ce qui en fait le sanctuaire catholique le plus populaire du monde après le Vatican. Jean Paul II le visita deux fois et invoqua Notre-Dame de Guadalupe comme la Mère des Amériques. Sa fête, le 12 décembre, rassemble toutes les nations américaines, et de nombreuses célébrations sont organisées dans le monde entier.

Depuis peu, juste à l’entrée de la Basilique, se trouve exposée une sculpture en bas-relief de la Vierge Marie conçue spécialement pour que les aveugles puissent «voir» la Vierge en la touchant. Le P. Umberto Mauro Marsich, un prêtre missionnaire italien, a expliqué que l’image était faite de fibres de nylon très durable et qu’elle était un cadeau de l’Institut de Culture Italienne et de l’Ambassade d’Italie à l’archidiocèse de Mexico pour que les aveugles puissent venir vénérer Notre-Dame de Guadalupe : «Ils lisent d’abord la description complète en Braille, la symbolique nahuatl [une langue de la famille aztèque, NDLR] de l’image sur un panneau latéral, puis ils viennent toucher l’image avec leurs mains», a-t-il précisé.

L’idée est née en 2008, lors de l’exposition d’un tableau de la Vierge de la Pera au Mexique, qui a été présenté dans le pays avec une version en bas-relief simplifiée. Le responsable d’une association d’aveugles était présent à l’exposition. Quand il a touché l’image du bas-relief, enthousiasmé, il a proposé de «faire quelque chose de semblable avec Notre-Dame de Guadalupe».

La sculpture a été réalisée dans la ville de Faenza (Italie) en 2009. Quelques jours après son achèvement, elle fut apportée à la Basilique Saint-Pierre au Vatican, où le pape Benoît XVI la bénit. Elle a ensuite été transportée au Mexique et placée dans la basilique de Guadalupe le 9 décembre 2009.

Plus de 100 personnes malvoyantes se sont rassemblées le jour où la statue a été installée dans la basilique, montrant leur émotion car «pouvant enfin la toucher, ils ont découvert la beauté du message que leur transmet la symbolique nahuatl, qui est très lumineuse».

Rédaction SRP

Source : CNA


1 – En 1487, pendant une cérémonie qui dura quatre jours, lors de la consécration d’un nouveau temple à Tenochtitlan, environ 80 000 captifs furent sacrifiés.

 

>> Revenir à l’accueil