Facebook Twitter Linkedin Whatsapp

Bouton de la Rubrique Grand Angle

USA : poursuites contre les pornographes

Le 6 décembre, quatre membres du Congrès ont demandé dans une lettre ouverte que le ministère de la Justice utilise les lois sur l’obscénité déjà en vigueur pour poursuivre les principaux producteurs et distributeurs de pornographie. Ils ont mis en garde contre une «explosion de la pornographie» qui alimente la violence contre les femmes, la traite des personnes et la maltraitance infantile.

Ordinateur allumé

Ils ont demandé au procureur général William Barr de ramener le groupe de travail sur les poursuites en matière d’obscénité au sein de la Division de la justice pénale du Ministère de la Justice. Cette instance, fondée en 2005 sous l’administration de George W. Bush, était chargée d’enquêter et de poursuivre les producteurs de pornographie dure en vertu des lois sur l’obscénité. Elle a été dissoute par Eric Holder, procureur général du président Barack Obama, en 2011.

L’un des quatre représentants a déclaré : «Toute personne connectée à Internet – y compris les enfants – a accès à des milliards de photos et de vidéos de personnes ayant des rapports sexuels ou commettant d’autres actes obscènes. […] L’omniprésence de la pornographie dans notre société a des conséquences, surtout pour nos enfants. Il est temps que nous commencions à en parler».

La lettre rappelle que des lois sur l’obscénité existent, interdisant la pornographie obscène en ligne, à la télévision, dans les motels et dans les magasins de détail, mais demande que ces lois soient appliquées : «Compte tenu de l’omniprésence de l’obscénité, nous vous recommandons de déclarer la poursuite de la pornographie obscène comme une priorité de la justice pénale et d’exhorter vos procureurs américains à intenter des poursuites contre les principaux producteurs et distributeurs de ce matériel», peut-on lire.

La pornographie a été déclarée «crise de santé publique» par 15 États américains. Le Président Trump, quand il était candidat à l’élection présidentielle de 2016, a signé l’Engagement présidentiel sur la sécurité des enfants sur Internet de donner la priorité à l’application des lois sur l’obscénité et sur la pornographie enfantine.

Le pape François, lors d’une récente rencontre au Vatican avec des responsables technologiques de Microsoft, Apple, Amazon, Google, Facebook et Paramount Pictures, a souligné la responsabilité des entreprises technologiques dans la protection des enfants contre les abus et l’exploitation.

Rédaction SRP

Source : CNA

 

>> Revenir à l’accueil