Facebook Twitter Linkedin Whatsapp
Bouton de la Rubrique Grand Angle

La Journée mondiale des pauvres

C’est le pape François qui a institué la Journée mondiale des pauvres, à la fin de l’année jubilaire de la Miséricorde, en 2016. Elle est célébrée chaque année le 33e dimanche du temps ordinaire, une semaine avant la fête du Christ Roi. Partout dans le monde sont organisés des événements pour renforcer les liens de fraternité avec les pauvres.

À Rome : les pauvres sont «les portiers du Ciel»

Basilique Saint-Pierre

«Les pauvres, les enfants à naître et les personnes âgées sont négligés dans la frénésie de la vie moderne » a déclaré le pape François à l’occasion de la 3e Journée mondiale des pauvres, le 17 novembre dernier, une journée dont le thème était : «L’espérance des pauvres ne sera jamais déçue».

Lors de son homélie, François appelé chaque chrétien à s’interroger sur la radicalité de son lien avec les pauvres. Il a déclaré : «Comme il serait beau que les pauvres occupent dans nos cœurs la place qu’ils occupent dans le cœur de Dieu. […] Dans la frénésie de courir, de tout accomplir maintenant, tout ce qui reste est considéré comme une nuisance. Et considéré comme jetable. Combien de personnes âgées, à naître, handicapées et pauvres sont considérées comme inutiles». Il a mis en garde contre la tentation actuelle d’essayer de tout connaître et de tout faire tout de suite, qui peut faire oublier ce qui est le plus important : «Nous ne trouvons plus de temps pour Dieu ou pour notre frère et notre sœur qui vivent à côté». François a expliqué que l’antidote à la hâte frénétique est la vertu chrétienne de persévérance, qui «consiste à avancer chaque jour les yeux fixés sur ce qui ne passe pas : le Seigneur et notre prochain».

Le pape a partagé un déjeuner avec près de 1 500 pauvres venus de tous les diocèses d’Italie. Il a annoncé la création d’un nouveau centre d’accueil pour sans-abri de quatre étages, juste à côté de la colonnade de la place Saint-Pierre, le «Palais des pauvres». Ce centre, qui sera géré par la communauté de Sant’Egidio, disposera de deux étages de dortoirs, d’une cuisine et d’un espace récréatif.

Dans son discours pour l’Angélus, François a remercié les catholiques des diocèses et des paroisses du monde entier pour leur travail de solidarité avec les pauvres, qui donne espoir aux plus défavorisés.

À Lourdes : le pèlerinage Fratello :

Le sanctuaire de Lourdes a accueilli du 15 au 17 novembre le pèlerinage Fratello, proposé aux personnes en situation d’exclusion. Un lieu «naturellement» choisi par Étienne Villemain, cofondateur de Fratello, pour célébrer cette Journée, car «Lourdes, c’est aussi la maison des pauvres». 1 500 personnes sont venues de neuf pays d’Europe et ont pu, le temps d’un grand week-end, déposer leurs fardeaux et leurs blessures.

L’équipe d’animation de Fratello est composée de laïcs engagés dans l’Église, qui veulent être «des facilitateurs de rencontres avec les personnes en situation de précarité ou d’exclusion». Fratello organise des temps forts et des rassemblements pour et avec les personnes en situation de précarité ou d’exclusion et propose des outils afin d’accompagner les diocèses, les paroisses, les associations et les congrégations dans l’accueil des personnes démunies.

Mgr Olivier Ribadeau Dumas, le recteur du sanctuaire, a déclaré à cette occasion : «Lourdes a toujours accueilli les pauvres. C’est un lieu de rencontre entre le malade et l’hospitalier, entre des jeunes et des vieux, entre des gens de toutes nationalités et de toutes conditions. Ici, nous sommes tous à égalité. Lourdes guérit les corps et les âmes. Nous nous retrouvons devant la grotte, sans être jugés. Lourdes est aussi un lieu où les pauvres évangélisent. L’Église a fait un cheminement extraordinaire dans le lien qu’elle a avec les plus pauvres et les précaires. On a d’abord fait pour, puis on a fait avec, maintenant, nous donnons la parole ! Le pape invite les pauvres à vivre la dimension prophétique de Lourdes. Dans une société où seule semble compter la réussite individuelle, à Lourdes c’est le plus petit qui est au centre.»

Sources : CNA, La Croix , Fratello

Rédaction SRP

Photo : Geobia / Wikimedia Commons

>> Revenir à l’accueil