Nos philosophes en herbe ne nous ont pas déçus. L’épreuve de philosophie du bac leur a permis de se surpasser. La preuve par 8, au fil des copies corrigées par notre prof de philo.

1. La liberté fait partie des grands combats de l’homme ! Elle consiste, par exemple, à choisir entre un gâteau au chocolat et un gâteau à la crème ! (Un choix cornélien, un combat de titans…)

Premier dessin

2. En France, de nombreuses religions sont regroupées au sein d’un même territoire, dans un même pays, avec les mêmes lois, les mêmes devoirs, les mêmes droits et tout se passe très bien. Il n’y a pas de conflits et les religions se comportent très bien et en harmonie les unes avec les autres. Aucune religion n’est mise de côté et tous les croyants sont heureux ! (À lire sur l’air de «Tout va très bien, madame la Marquise»)

3. Dès notre naissance, nous sommes certes pas aussi cultivés qu’un adulte mais nous ne sommes tout de même pas naturels ! (Là, le naturel revient au galop…)

Deuxième dessin

4. Nous sommes dans un régime démographique. En démographie, nous disposons de droits et de devoirs qui peuvent être ressentis comme des pressions. (S’agirait-il du droit et du devoir de procréer ?)

5. Pour commencer, revenons au commencement ou plutôt à l’aboutissement de longues années de combat pour la liberté. (Quand le serpent se mord la queue…)

Troisième dessin

6. La liberté est la capacité de prendre des décisions. L’être humain est totalement libre. Par exemple, si une maison brûle, l’homme peut choisir de sortir par la porte ou par le fenêtre ! Il est libre de choisir ! (Un choix brûlant)

7. L’homme est un Rousseau fragile, mais c’est un Rousseau pensant. (Un hommage au Rousseau amateur de botanique, sans doute)

Quatrième dessin

8. Depuis la séparation de l’Église et de l’État, plus de la moitié des Français sont athées. Nous célébrons toujours Noël, l’Épiphanie, Pâques en les représentant plutôt par de la nourriture comme la bûche de Noël et les œufs de Pâques. Ce qui montre bien pourquoi la France est réputée pour sa cuisine gastronomique ! (Un raisonnement implacable : si nous sommes bons en gastronomie, c’est parce- que nous avons séparé l’Église et l’État. CQFD)

Faute de philosophes, l’éducation nationale excelle à former quelques bons humoristes !…

Notre prof de philo

 

>> Revenir à l’accueil