SMART READING PRESS - Lire autrement l'information

Tu quoque...! dit César, jetant un dernier regard sur Brutus. Fainéant ! dit notre nouveau Brutus à ceux qui l'ont précédé. Les travailleurs ont pris cette épithète pour eux. Ils ont tort. Car les travailleurs travaillent et travailler, c'est faire quelque chose. Le mot fainéant est une contraction du mot faireet du mot néant. Cependant, faire... rien ou faire... néant est impossible. Car le premier sens du mot faire désigne une action. S'il est impossible de "faire rien", il est tout à fait possible de ne "rien faire".

Cependant, le mot "faire", dans son étymologie latine, veut dire aussi "poser", "prendre la figure de". Ainsi, le mot "fainéant" est un titre royal ! C'est de cette façon que les maires du Palais ont traité de rois fainéants la dynastie des Mérovingiens. Ce n'est pas parce qu'ils n'ont rien fait ! Mais, force de position, étant trop jeunes ou trop malades, ils n'ont pu que prendre la pose, l'allure, la "facies" du roi ! Ils ont fait roi, mais ils ne l'étaient en rien. Faire grand... sans l'être, néant donne le vrai sens au mot "fainéant".

Nicolas avait traité son prédécesseur de "roi fainéant" et Emmanuel vient de couronner celui qui l'a fait roi de fainéant. Devant l'Agora, les bras levés au ciel, les poings fermés, il s'est pris pour Périclès après avoir disputé la place à Zeus ! Mais le Français qui regarde cela de loin murmure dans sa barbe : "Il m'la fait pas, néant !


IN MEMORIAM...





Les inscriptions pour l'année 2017-2018 de l'institut IKW sont ouvertes !

Vous pouvez trouver les dates de formation et consulter le nouveau dépliant sur le site de l'AFCP.

Brèves

articles archivés

Articles par auteur

vidéos récentes

Recevoir la Smart Reading Press

Faites un don

button(1)

Actualité AFCP

Toute l'actualité est ici

Actualité IKW

Toutes les informations sont ici