SMART READING PRESS - Lire autrement l'information

ÉCRITS DU CARÊME
Pour les sept prochaines parutions de la SRP


Le magistère de l'Église

Celui qui vous écoute m’écoute (Luc 10, 16)

L’une des premières fonctions de l’Église est d’enseigner. Si Jésus est «la lumière du monde», sa vérité doit être portée aux confins de la terre. Enseigner, c’est dire la vérité, et la vérité enseignée doit éclairer l’intelligence – l’intelligence de la foi – et apporter à la volonté suffisamment de certitude pour qu’elle incite l’esprit à la recevoir. L’Église doit donc enseigner avec clarté et certitude, c’est-à-dire avec autorité. L’Église est, par le Christ, douée de cette autorité. Si elle enseigne, elle le fait par ses membres. Lesquels ? Le Pape seul, le Pape avec les évêques ? Où et quand ? Tous les fidèles baptisés qui ont le sens de la foi ?

Il a fallu des siècles pour que l’Église affermisse ses certitudes non sur sa propre autorité, mais sur ceux qui, en elle, sont chargés d’enseigner.

La présente étude retrace ce chemin difficile mais passionnant et nous conduit aux conclusions de Lumen Gentium.

1. La blessure monstrueuse : l’Église bicéphale.
2. Les disputes des «docteurs» : le conciliarisme.
3. Le «non» de Luther : primauté de la Parole sur le magistère.
4. Le «oui» de l’Église : le Concile de Trente.
5. Alors que l’Église panse ses blessures : les particularismes nationaux se réveillent.
6. Une lumière apparaît : Vatican I.
7. Lumen Gentium : l’équilibre des magistères.

Aline Lizotte


La position de l’Université Notre-Dame sur les contraceptifs a-t-elle changé ?

| USA

16 février 2018
Affrontée aux dispositions de l’Obamacare, l’Université Notre-Dame a semblé varier dans sa position. Celle-ci doit être comprise dans le contexte particulier de la mentalité américaine et du respect du premier amendement de la Constitution.

Marlène Schiappa ou la défaite de la pensée

16 février 2018
Marlène Schiappa vient de sortir un opuscule intitulé Laïcité, point !, qui prétend expliquer pourquoi la laïcité est essentielle à la société moderne. Entre non-dits, contresens, contre-vérités et formules hasardeuses, il est le parfait témoin d’une conception idéologique de cette question.


Renseignements et préinscription sur asso-afcp.fr

Dans la SRP de la semaine dernière...

  • All

L’imposture corse

Les nationalistes corses veulent co-officialiser la langue corse avec la langue française. Une idée qui mettrait en valeur les particularismes de nos régions... À moins que ce ne soit dans l'objectif de se séparer de la France ?

Il y a deux semaines...

  • All

Réécrire Humanæ Vitæ, un processus en cours

En quoi consiste le projet de réécriture d’"Humanæ Vitæ" mis en œuvre, dont on parle cinquante ans après sa parution ? Simple adaptation du style du texte aux fidèles d’aujourd’hui ou mise en conformité de l’encyclique avec une moralité fondée sur la primauté de la conscience ?




Découvrez la formation proposée par l'institut IKW !

Vous pouvez trouver les dates de formation et consulter le nouveau dépliant sur le site de l'AFCP.


Brèves

À consulter ici

Recevoir la Smart Reading Press

bouton d'inscription

vidéos récentes

Faites un don

button(1)

Actualité AFCP

Toute l'actualité est ici

Actualité IKW

Toutes les informations sont ici

Publication

Livre de Jean-François Colosimo

Aveuglements, de Jean-François Colosimo

“L’idée de ces aveuglements [...] est que les Lumières nous avaient promis un homme nouveau un monde nouveau, [...] éclairé par la raison humaine. Deux siècles après, cet astre radieux qui nous promettait la descente du ciel sur la Terre [...] est carbonisé. Il est comme ces astres morts, ces planètes mortes qui ne dégagent plus qu’une espèce de lumière aveuglante, un dernier halo”.

Ainsi commença Jean-François Colosimo, essayiste et directeur des éditions du Cerf, lors de la présentation de son livre Aveuglements à la librairie La Procure à Paris, devant une assistance assez nombreuse. Au côté de l’essayiste, son éditeur, le frère Renaud Escande orientait par ses questions les explications de l’auteur.

“Dieu est mort ? Les convulsions de son cadavre font chaque jour l’actualité. Sommes nous sortis de la religion ? [...] Cette somme, ni polémique ni irénique, riche de rappels et d’explications, d’évènements et de portraits [...] éclaire la généalogie secrète du nihilisme”. Une méditation brillante sur la crise de la modernité !

Jean-François Colosimo, Aveuglements, religions, guerres, civilisations, Éditions du Cerf, 2018, 541 pages, 22,90 €.